En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Vos prochaines activités avec l'ADRI...

Dimanche 16 juin: Richard nous emmène à Vergons

Mardi 18 juin matin: Marche nordique avec Françoise & Michèle

Jeudi 20 juin: Jean-Pierre Lecomte organise une rando à Gréoux        

Jeudi 20 juin: André propose une sortie ZEN à Volonne        

Pour plus d'infos et inscriptions consultez la rubrique "programme"

Nouveautés du site

(depuis 15 jours)

Le lis martagon

Lis martagon

Lilium martagon

Famille des liliacées

lys_martagon.jpg

Autres noms utilisés selon les régions :

Lis de Catherine,  petit lis du calvaire

Ce grand lis est la fleur emblématique des Alpes car il pousse en particulier dans l’Europe méridionale.

C’est une espèce protégée évaluée sur la liste rouge.

C’est une grande  plante vivace à tige érigée, elle croit sur les sols calcaires en forêt (surtout hêtraies) en lisière ou dans les prairies.

Les fleurs qui s’ouvrent vers le bas et dont la couleur peut aller du rose au  violet ponctué de pourpre sont formées de 6 tépales pubescents et enroulés. Sa période de floraison se situe en juin juillet.

Ses  feuilles sont elliptiques verticillées dans les bas de la tige  et petites et alternes vers le haut, elles ont soit un pétiole court, soit sessiles.

La tige florale peut atteindre un mètre de haut et supporter une grappe de 3 à 20 fleurs, elle est faiblement pubescente et peu feuillée.

Les fruits sont des capsules en forme de poire de 2 à 3 cm.

Le bulbe est muni d’écailles dirigées vers le haut qui sous le poids de la plante qui grandit chaque année s’enfonce toujours un peu plus dans les sols profonds et frais ; il est donc difficile de l’arracher.

Ses ennemis sont les chevreuils qui se régalent de ses boutons floraux et les sangliers qui déracinent ses bulbes et donc contribuent à leur élimination.

C’est une plante un peu magique :

les soldats du XV° et XVI° siècle portaient un bulbe de lis martagon en pendentif pour se protéger du malheur.

Les alchimistes médiévaux pensaient tirer de l’or en le distillant.

Le nom « martagon » doit son origine à la planète Mars.

 


Date de création : 16/09/2017 : 13:51
Catégorie : Divers - Fiches botanique
Page lue 4955 fois